samedi 5 août 2017

Que vaut le Bolibar de Marcel Ravin? Hôtel Simon (Fort de France, Martinique).

Hôtel Simon à Fort de France blog Délices à Paris.

Bolibar de Marcel Ravin à Fort de France.


Bolibar est une des trois tables de l'hôtel Simon, tables qui sont sous la houlette du cuisinier Marcel Ravin, je vous passe la présentation, il s'est entouré de Lindley Lanappe qui est d'origine mauricienne.  Bolibar est une table sur le pouce avec une clientèle très classe affaire avec sa terrasse qui doit être agréable les jours ensoleillés et ses vingt huit places. Comme à sa table à Monaco c'est une cuisine franco-antillaise qui est proposée. La carte est courte et propose le choix entre quatre entrées, quatre plats et quatre desserts avec une sélection du jour.

Entrée restaurant le Bolibar de Marcel Ravin à Fort de France Martinique.

En entrée je choisis la salade croquante au saumon fumé et aux agrumes (24 euros) elle est pleine de volume bien qu'un peu compliqué à déguster au début, le saumon de bonne qualité est fumé maison et accompagné de cœur de palmier, radis, concombre, tomates (qui manquent un peu de goût) agrumes (orange et citron) et basilic, c'est un plat plein d'intention mais qui manque d'un petit quelque chose pour faire la différence (une vinaigrette aux agrumes par exemple), ça reste une entrée agréable tout de même. 


En plat je choisis le pavé de poisson du moment rôti, riz sauté aux légumes (26 euros),  c'est un pavé de marlin bien copieux avec une sauce chien et un riz bien beurré quoiqu'un peu salé, le basilic thaï donne des touches asiatiques au plat, c'est une assiette pleine de générosité dommage que l'assiette arrive tiède. En tout cas l'accord sauce chien et poisson marche du tonnerre et donne envie d'essayer à la maison. 


En dessert je choisis le parfait giraumon à la vanille (9 euros)  il ressemble à un œuf en trompe l'œil, il est composé de crème anglaise vanillé, de meringue, de giraumon avec un peu de rhum et de morceaux de palet breton, c'est très régressif comme dessert dommage que l'on sent assez peu  le giraumon.



Au final que pensez de ce Bolibar? C'est une bonne adresse malgré quelques approximations (il eu une erreur sur l'addition qui m'a obliger à revenir) mais à ce prix difficile de savoir si je vais revenir. A noter les portions permettent de se contenter de juste un plat plus un dessert par exemple, c'est un peu l'esprit du lieu il y a un burger à la carte.

Prix du menu déjeuner : entrée/plat ou plat/dessert et café : 24 euros, entrée/plat ou plat/dessert plus un verre de vin et café : 29 euros, entrée/plat/dessert et café : 32 euros, entrée/plat/dessert un verre de vin et café : 37 euros (cette partie concerne seulement les plats du jour).

Prix à la carte : de 43 à 59 euros sans les boissons.

Sans réservation.

Restaurant le Bolibar : 1 rue Loulou Boislaville. 92000 Fort de France. Martinique. Tél : +0596 (0)596 50 22 22. Voir site. 


mercredi 5 juillet 2017

Le Joséphine à l'hôtel L'Impératrice (Fort de France, Martinique). Rien de révolutionnaire.

Restaurant Le Joséphine à l'hôtel l'Impératrice à Fort de France blog Délices à Paris.

Intérieur du restaurant Le Joséphine à l'hôtel l'Impératrice à Fort de France.

Le Joséphine est le restaurant de l'hôtel trois étoiles Le Joséphine, il propose une cuisine franco-créole un style fréquent dans la restauration en Martinique.
A la carte on trouve des plats aux intitulés très gastronomiques, moi c'est sur un des deux menu du jour que je me tourne, il est fixe sinon il faut prendre à la carte.
A noter le personnel est souriant mais à l'air amateur car il faut se servir soit même dans les verres, aux vues du standing...
La clientèle est composée de cadres en vacances, la salle n'était pas remplie ce jour là.

Entrée restaurant Le Joséphine à l'hôtel L'Impératrice àFort de France blog Délices à Paris.

Sur un fond de musique jazzy arrive mon entrée, des beignets de poisson à la sauce tartare, ce sont des accras chauds et bien croustillants, la salade en dessous est toute simple sans imagination ce qui me donne un indice pour la suite.

Plat du restaurant le Joséphine à l'hôtel L'Impératrice à Fort de France.

Puis arrive le plat : ragoût de porc au piment doux et gratin dauphinois, la viande est bien épicée mais en sur-cuisson et le gratin dauphinois le vrai ne contient pas de fromage.

Dessert restaurant Le Joséphine à l'hôtel L'Impératrice à Fort de France, blog Délices à Paris.

Le dessert est une part de tarte à l'ananas avec de la confiture de pastèque, la pâte est molle tout comme l'ananas et la confiture est trop sucrée.

Le déjeuner à duré une heure vingt café compris.

Le bilan : La cuisine manque de prise de risque de personnalité, c'est trop cher pour le contenu proposé. 

Faut il y aller : non.

Prix du menu du jour : 25 euros ou 30 euros pour entrée/plat/dessert, il est possible de prendre entrée/plat ou plat/dessert

Prix à la carte : 45 euros environ.

Restaurant Le Joséphine : 15 rue de liberté. 92000 Fort de France. Martinique. tél : +596 596 63 06 82. Fermé le dimanche. Voir site.

lundi 5 juin 2017

Steak Point au Lafayette Gourmet. ( 9 ème ) Dans le standard actuel.

Steak Point au Lafayette Gourmet Paris.

Que dire de Steak Point ? C'est un lieu chic même si assez bruyant avec des produits de qualité qui feraient s'arrêter n'importe quel blogueur gastronomique, le pain à burger est d'Eric Kayser, le fromage est A.O.C. et la viande made in France. Vous trouverez des salades et des pièces de viande mais c'est sur le burger que je m'arrête.



Je prend The Gourmet il me semble il est composé de salade, tomate, oignon, cornichon et de comté.

Burger gastronomique au Steak Point de Lafayette Gourmet.

Il arrive accompagné de frites, sur les trois choix de sauces je prends la béarnaise.

Burger, frites gastronomique au Steak Point de Lafayette Gourmet.

Globalement vous en avez pour votre argent vous avez peu de chance d'être déçu.

Dessert au Steak Point de Lafayette Gourmet.

Je conclu avec un café gourmand, à noter que le cheesecake est de la célèbre Rachel.

Que dire alors? Il ne faut surtout pas traverser tout Paris pour y aller mais ça peut être une option si vous avez des emplettes dans le coin.

Prix du burger : 15 euros environ.
Dessert : Dans les 7 euros.

Steak Point : Rez-de-chaussée en bas du Gourmet. Fermé le dimanche. Métro : Chaussée d'Antin La Fayette. Voir site.





lundi 7 mars 2016

Comment savoir si des blancs d'oeufs sont bien montés ?



Une astuce simple pour savoir si vos blancs d'oeufs sont assez fermes ? Déposez dessus une coquille remplie d'eau. Si elle s'enfonce, il faut continuer à battre.

Vu dans La cuisine c'est aussi de la chimie d'Arthur Le Caisne.

Livre La cuisine c'est aussi de la chimie d'Arthur Le Caisne.

Je n'ai pas encore essayé mais il n'y pas de raison que ça ne fonctionne pas.


À vous maintenant.

mercredi 17 février 2016

Cuisine Amérindienne, un nouveau regard par Françoise Kayler et André Michel , un livre d'une contrée lontaine.

Livre de recettes amérindienne blog Délices à Paris.

Une superbe découverte : Cuisine Améridienne par Françoise Kayler et André Michel. C'est un ouvrage original vraiment bien conçu avec de superbes photographies qui mettent parfaitement en valeur les dressages.

On y découvre une cuisine de pécheur, de chasseur et de cueilleur avec une place importante pour le gibier, une gastronomie de pays au climat froid.

Ils ont pensé à un maximum de monde avec des recettes faciles, d'autres pour les bons cuisiniers, certaines recettes nécessitent des ingrédients luxueux ou difficillement trouvables comme l'ours, le caribou, le castor ou le lagopède, personnellement c'est le pain indien nommé Banique ou Bannock qui a marqué mon attention il contient des raisins secs, des amandes, des pruneaux et des noisettes et à la base se cuisait dans le sable ou sur un bâton.

Il y a évidamment des accords peu communs comme du saumon avec du gras de volaille, de la truite avec du saindoux ou du lard avec de la truite.

Quelques grands noms proposent leur recette comme Pierre Troisgros, Gérard Vié et Émile Jung.

Un livre sorti en 1996 qui n'est hélas plus édité mais peut se trouver d'occasion, parfait pour voyager à peu de frais et se cultiver.


Vous aimerez aussi :