samedi 18 janvier 2014

La Plancha de Juan Arbelaez. (Boulogne Billancourt) le Top Chef qui a tout compris.

La Plancha néo bistrot Boulogne-Billancourt.


Juan Arbelaez était un candidat assez discret dans Top Chef saison 2012, il se fit bêtement éliminer de l'émission à cause d'un malheureux siphon qui explosa lors d'une épreuve dernière chance, ensuite il partit rejoindre le vainqueur Jean Imbert dans son restaurant l'Acajou et décida ensuite d'ouvrir son propre établissement qu'il nomma la Plancha ou la Planxta à cause des cuissons qui sont réalisées sur cet instrument, j'avais hâte de découvrir sa cuisine surtout que les prix sont doux par rapport à ce qu'il se fait sur Paris.

Ardoise néo bistrot La Plancha Boulogne-Billancourt.

La déco assez brut fait penser à un loft d'artiste avec ses câbles électriques au plafond ses luminaires suspendus en alu et ses tableaux graffitis, il y a de la musique moderne en fond sonore, le service est dynamique et souriant, la clientèle est plutôt locale. Le principe du restaurant est simple vous avez une ardoise ou vous faites votre choix, les intitulés sont dans l'air du temps avec juste les noms des produits, ce qui contraste avec un Pierre Gagnaire par exemple, même si nous sommes plus dans un registre beaucoup plus gastronomique pour ce dernier.

Entrée néo bistrot La Plancha Boulogne-Billancourt.

En entrée je choisit l'intitulé qui m'avait l'air le plus créatif : l’œuf parfait avec des fregoula des petites pâtes qui sont cuites al dente, elles éclatent en bouche et sont accompagnées de couteaux biens cuits qui apportent une touche marine, il y a aussi de l'oignon, une fine chapelure croustillante et du pamplemousse qui vient donner de l'acidité, c'est une belle assiette, dommage que le dressage est assez approximatif, ce qui ne fut pas le cas de mes voisins qui choisirent la même chose.

Plat néo bistrot La Plancha Boulogne-Billancourt.

Pour le plat j'hésitais entre 2 énoncés : l'omble chevalier et la tourte de paleron, mais comme je ne connaissait l'omble que de nom je choisis ce dernier, mon choix fût judicieux car c’était vraiment délectable, le poisson est cuit à la seconde près, la poire apporte de la douceur tout comme la sauce à la pomme de terre, par contre on ne sent pas trop la mélisse mais peu importe je me régale.

Dessert néo bistrot La Plancha Boulogne-Billancourt.

Comme dessert je choisit l'énoncé le plus intrigant : agrumes/concombre/basilic même si ce genre d'assiette est dorénavant courante dans la mouvance bistronomique, mais là précisement on peut dire que le chef maîtrise son sujet, c'est d'un excellent niveau, il y a une crème au basilic qui répond à celle au citron bien acidulée et une génoise très moelleuse qui contraste avec un crumble bien croquant.

Ce qui m'a bluffé lors de ce repas c'est le rapport qualité/prix : 33 euros le soir. Sur la capitale je n'aurais pas rechigné à en dépenser 10 de plus, surtout que c'était bien copieux, on en a pour son argent, je dirais même que c'est presque un cadeau vu le moment passé.

Le voila mon nouveau repère, c'est une adresse ou je compte me rendre régulièrement, nous sommes au mois de janvier et je me demande déjà si cette adresse sera le meilleur rapport qualité/prix de l'année, car souvent au restaurant vous avez le menu du soir ou il faut rajouter des suppléments, là pour moins de 40 euros vous avez accès à toute la carte, pour cette qualité c'est rare. Ne soyez pas étonner si vous voyez le rond de serviette Délices à Paris lors de votre passage.

Prix à la carte : de 31 à 39 euros.

Prix du menu dégustation : 40 euros.

La Plancha : 58 rue Gallieni. 92100 Boulogne Billancourt. Tél : 01 46 20 50 93. Fermé les lundi, mardi, mercredi soir et le week end. Métro : Marcel Sembat. Voir site.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous aimerez aussi :